Un oeil sur la planete – Et pendant ce temps la en Tchetchenie

Quand toutes les caméras du monde sont braquées sur l’Irak, une tragédie continue de se dérouler dans le plus grand silence en Tchétchénie.  Occupée depuis plus de trois ans par les forces russes, la république indépendantiste du Caucase vit sous le régime de la terreur.

Alors que le Kremlin assure que la situation aujourd’hui est « normalisée », la guérilla se poursuit et les violences contre les civils aussi. Viols, enlèvements, tortures, exécutions sommaires, attentats meurtrier, « l’opération anti-terroriste » menée par Moscou depuis 1999 a provoqué des dizaines de milliers de morts et 250 000 réfugiés sur un territoire grand comme deux départements français.

Cela se passe en Europe, à moins de 4 heures d’avion de Paris et personne n’en parle car la zone est interdite aux témoins gênants. Black-out. Pour les journalistes et les ONG, « couvrir la Tchétchénie » est impossible ou fortement déconseillé…à moins de faire le voyage en compagnie de l’armée russe. Les derniers observateurs occidentaux, ceux de l’OSCE, ont été priés de partir le 31 décembre 2002.

Depuis les attentats du 11 septembre, Moscou a rebaptisé« terroristes internationaux » les indépendantistes musulmans tchétchènes et l’Occident fait semblant d’y croire.

Pourquoi ferme-t-on les yeux sur la Tchétchénie ? Quels sont les véritables enjeux de ce conflit ? Quelles peuvent être les conséquences du silence de l’Europe ? Après « faut-il avoir peur de l’Amérique », c’est le deuxième numéro d’un Œil sur la planète. 

Publicités

~ par ParadoxRabbit sur juin 2, 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :