La face cachee de la CIA

Tout le monde connaît le rhum Bacardi et la chauve-souris, emblème de la firme, qui orne son étiquette. Mais on ignore à peu près tout de l’énorme influence politique du clan familial originaire de Cuba ainsi que de sa collaboration avec la CIA. Qui se cache derrière l’empire Bacardi ?

Le 2 octobre 2000, la justice américaine a refusé à Pernod-Ricard, malgré le contrat signé par la firme française avec les autorités de La Havane, l’autorisation de distribuer et de vendre internationalement le Havana Club, le plus renommé des rhums cubains. Selon les termes du jugement, l’exploitation de cette marque a été attribuée à la société Bacardi, premier producteur mondial d’un rhum faussement présenté comme cubain. On sait relativement peu de choses sur les intérêts économiques de Bacardi et l’influence politique qu’elle exerce sur le gouvernement des États-Unis, mais cette affaire démontre qu’elle entretient des liens fort étroits avec les sphères les plus élevées de l’administration américaine. Ce documentaire retrace l’histoire d’un clan familial extrêmement puissant, révèle ses implications dans la politique latino-américaine des États-Unis et sa complicité avec la CIA dans sa lutte contre le régime cubain. Des membres de la famille, des partisans, mais aussi des opposants et des victimes apportent leur témoignage.

Publicités

~ par ParadoxRabbit sur juin 13, 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :