Nestor Makhno

Fils d’anciens serfs, la petite enfance de Makhno, dont le père meurt alors qu’il n’a que 11 mois, est marquée par une grande misère. Dès 10 ans il doit quitter l’école pour travailler et aider sa famille dans le besoin. Conscient de l’injustice dont il est victime, il ne comprend réellement la lutte de ses ancêtres, les Cosaques de Zaporijjia, pour la liberté, que le jour où, à 13 ans, ne supportant plus de voir un garçon d’écurie se faire rouer de coups par les jeunes maîtres, il court chercher de l’aide auprès du premier garçon d’écurie, Batko Ivan, qui se rue sur les deux hommes. Tous les employés demandent alors leur compte auprès du vieux propriétaire qui prend peur. Cette première révolte marque profondément le jeune Makhno.

Publicités

~ par ParadoxRabbit sur mars 1, 2009.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :